Les essentiels

Pages

Categories

  • Les dates qui servent à rien


    23 décembre
    1909 Albert Ier devient roi des Belges
    25 novembre
    1970 Mishima se suicide
    17 novembre
    1869 Ouverture du canal de Suez
    4 novembre
    1870 Début du siège de Belfort
    18 octobre
    614 Édit de Clotaire II sur l’administration publique
    22 septembre
    1998 : Publication du Sommeil du monstre d'Enki Bilal.
    14 septembre
    1180 : Bataille d'Ishibashiyama au Japon.
    9 septembre
    1991 : Indépendance du Tadjikistan
    3 septembre
    2009 Ouverture de l'antre nouvelle version \o/
    19 aout
    1942 Tentative de débarquement des Canadiens à Dieppe
    14 aout
    1971 indépendance du Bahreïn.
    22 juillet
    1946 Fondation de l'OMS
    21 juillet
    -356 Incendie du temple d'Artémis
    2 juillet
    1816 naufrage de "la méduse"
    1er juillet
    -53 Auguste tribun a vie
    26 juin
    1918 la grosse bertha bombarde paris
    25 juin
    1967 les beatles : "All you need is love"
    24 juin
    1901 Picasso expose
    20 juin
    450 Attila vaincu en gaule
    19 juin
    1986 Mort de Coluche
    18 juin
    1948 Colombia sort le 33 tours
    17 juin
    1953 insurrection ouvrière a Berlin Est
    16 juin
    1963 La premiere femme dans l'espace
    15 juin
    1844 goodyear met au point le caoutchouc
    14 juin
    1951 UNIVAC le premier ordinateur commercialisé
    13 juin
    1983 pioneer 10 sort du système solaire
    12 Juin
    1963 Sortie de "Cléopatre"
    11 juin
    1644 Toricelli invente le baromètre
    10 juin
    1190 Barberousse meurt noyé
    19 mars
    2007 5ème éclipse solaire partielle du XXIème siècle
    4 mars
    1963 Appendicectomie le Liz Taylor
    3 février
    474 Début du règne de Léon II Le jeune
    1er février
    1954 Appel de l'abbé Pierre

La stratégie Ender

Auteur : Orson Scott CARD
type : SF
Année :1985

La série : La stratégie Ender est le premier tome d’un cycle de 4, nommé le Cycle d’Ender (très surprenant, hein ?). Ce cycle suit la vie d’Andrew Wiggin, ainsi que des différents type de rencontre extra terrestre que l’humanité va effectuer, et la façon dont celle ci va réagir. Pour le moment, je n’ai pas encore lu le quatrième tome, et le troisième est en cours, donc cette partie devrait s’étoffer incessamment sous peu ^^.

Couverture

Histoire : Dans un futur indéterminé, la terre à subit les attaques d’une race extraterrestres, les Doryphores, qui ont presque amené l’humanité à son terme. Seule l’intervention d’un stratège de génie a pu sauver la race humaine du deuxième assaut, et afin de survivre, il est impératif qu’un nouveau commandant soit trouvé pour la flotte. C’est dans ce but que tous les enfants portent un moniteur pendant leurs premières années, afin de trouver les plus aptes à devenir les officiers d’élites dont la flotte à besoin pour la guider face aux nuées innombrables des doryphores.
Le jeune Andrew Wiggin est un troisième, cela signifie que ses parents ont dû obtenir une dérogation pour l’avoir, du fait des lois sur le contrôle des naissances en vigueurs. Mais Ender (le surnom que lui a donné sa sœur) est aussi surdoué, et son intelligence va lui ouvrir les portes de l’école de la guerre, où il sera formé pour affronter les Doryphores, diriger les hommes et les vaisseaux spatiaux.
Cette formation sera effectuée au travers de nombreux jeu, mais ceux ci n’ont qu’un seul objectif : trouver les limites des enfants, afin de déterminer s’ils ont le génie nécessaire pour devenir des stratèges et des commandants accomplis. Le processus sera dur et impitoyable.

Commentaire : J’ai lu pour la première fois la stratégie Ender il y a assez longtemps, et je m’étais toujours promis de le relire. C’est maintenant la troisième fois que je le lis, et le charme est toujours là. L’aspect psychologique des enfants, les « jeux » de l’école de guerre, le rythme de l’histoire, les rappels à Valentine et Peter, la sœur et le frère d’Ender, contribuent tous à donner au roman un attrait irrésistible. Je l’ai encore une fois dévoré. C’est clairement un des meilleurs roman de SF qu’il m’ait été donné de lire, même si l’aspect du futur n’est pas forcément un coté prépondérant de l’histoire. On suit un peu la politique terrestre à cette époque, on a quelques aperçus des nouvelles technologies, mais ce n’est qu’un aspect secondaire.
Mais ce qui m’a probablement le plus marqué, et ce à chaque lecture, c’est la fin. Forcément, la première fois, on est surpris. Mais à chaque nouvelle lecture, on ne peut s’empêcher de reprendre cette fin dans les dents, et même si on s’y attend, on est pris dedans comme à la première fois.
Au niveau de l’aspect psychologique des enfants, c’est particulièrement bien fait, même si c’est un peu perturbant, puisque finalement, c’est une communauté de génies qui ont entre 6 et 12 ans qu’on suit, et on ne peut s’empêcher de les considérer comme des adultes au vu des responsabilités et des décisions qu’ils ont à prendre. On se prend comme eux au jeu des batailles, aux compétitions incessantes, et on ne peut que compatir à la solitude d’Ender. la menace des Doryphores est à la fois omniprésente et évanescente, transparaissant en filigrane dans les craintes et les discussions des quelques adultes présent. Le climat n’est parfois pas sans rappeler « sa majesté des mouches » (Willian Golding), mais dans un tout autre registre.
C’est clairement un livre que je recommande à tout le monde, et pour ceux qui ne veulent pas s’engager dans un énième cycle, ce tome se suffit à lui même, et l’épilogue est fort bienvenu après la claque des derniers chapitres. Il est à noter que le premier et le second tome ont tous les deux reçut aussi bien le prix Hugo que le prix nébula, chose exceptionnelle.

Comment Pages

There are 1 Comments to "La stratégie Ender"

Write a Comment

XHTML: You can use these tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Raccourcis & Liens

Recherche

Dernier posts

hello