Les essentiels

Pages

Categories

  • Les dates qui servent à rien


    23 décembre
    1909 Albert Ier devient roi des Belges
    25 novembre
    1970 Mishima se suicide
    17 novembre
    1869 Ouverture du canal de Suez
    4 novembre
    1870 Début du siège de Belfort
    18 octobre
    614 Édit de Clotaire II sur l’administration publique
    22 septembre
    1998 : Publication du Sommeil du monstre d'Enki Bilal.
    14 septembre
    1180 : Bataille d'Ishibashiyama au Japon.
    9 septembre
    1991 : Indépendance du Tadjikistan
    3 septembre
    2009 Ouverture de l'antre nouvelle version \o/
    19 aout
    1942 Tentative de débarquement des Canadiens à Dieppe
    14 aout
    1971 indépendance du Bahreïn.
    22 juillet
    1946 Fondation de l'OMS
    21 juillet
    -356 Incendie du temple d'Artémis
    2 juillet
    1816 naufrage de "la méduse"
    1er juillet
    -53 Auguste tribun a vie
    26 juin
    1918 la grosse bertha bombarde paris
    25 juin
    1967 les beatles : "All you need is love"
    24 juin
    1901 Picasso expose
    20 juin
    450 Attila vaincu en gaule
    19 juin
    1986 Mort de Coluche
    18 juin
    1948 Colombia sort le 33 tours
    17 juin
    1953 insurrection ouvrière a Berlin Est
    16 juin
    1963 La premiere femme dans l'espace
    15 juin
    1844 goodyear met au point le caoutchouc
    14 juin
    1951 UNIVAC le premier ordinateur commercialisé
    13 juin
    1983 pioneer 10 sort du système solaire
    12 Juin
    1963 Sortie de "Cléopatre"
    11 juin
    1644 Toricelli invente le baromètre
    10 juin
    1190 Barberousse meurt noyé
    19 mars
    2007 5ème éclipse solaire partielle du XXIème siècle
    4 mars
    1963 Appendicectomie le Liz Taylor
    3 février
    474 Début du règne de Léon II Le jeune
    1er février
    1954 Appel de l'abbé Pierre

La route du patriarche

Auteur : Robert Anthony SALVATORE
type : H&F
Année :2006 (Version française en 2009)

Contexte : Avant de parler du roman proprement dit, un peu de discussion sur d’où il vient et autre. Certains d’entre vous connaissent peut être le Jeu de Rôle, et même parmi ceux qui ne connaissent pas, je pense que le nom de « Donjons et Dragons » ne vous est pas inconnu. Historiquement premier jeu de rôle (ouais, ceci pourrait être considéré comme un troll), créé par l’ineffable Gary Gigax, ce n’est à la base qu’un ensemble de règles, sur lesquelles plusieurs univers viennent se greffer. Quelques uns parmi les plus connus sont les « Royaumes Oubliés », « Lancedragon », « GreyHawk », j’en passe et des meilleurs. Les plus geeks auront peut être notés les « Royaumes Oubliés », puisque c’est dans cet univers que se déroulent les jeux Baldur’s Gate, Icewind Dale, Neverwinter Nights… Et accessoirement ce roman.
R.A. Salvatore a écrit de très nombreux livres sur l’univers des « Royaumes Oubliés », et certains de ses personnages sont entrés dans le folklore. Le plus connus est probablement Drizzt Do Urden l’elfe noir, dont l’histoire est contée dans la trilogie de l’elfe noir, qui date de 1990. Et c’est à l’occasion de la sortie de la 4ème édition de Donjons et dragons que Wizard of the coast a décidé de rééditer tous les romans d’univers. C’est donc le bon moment pour s’y remettre, ils sentent le neuf, et ont en plus bénéficié d’une nouvelle traduction. Par ailleurs, certains n’avaient jamais été traduits en français, c’est maintenant chose faite.

La série : Dans le cadre de la trilogie du val de bise, les héros chers à l’auteur ont été confrontés à un assassin, Artémis Entreri. L’auteur part ici sur une trilogie un peu à part des aventures habituelles, où l’on va suivre les aventures des deux anti-héros Artémis l’assassin et Jarlaxle l’elfe noir. D’ailleurs, les joueurs de Baldur’s Gate 2 se rappelleront peut être que l’on croise Jarlaxle dans la ville des elfes noirs.
Cette trilogie, « Mercenaire », se compose de « Serviteur du Cristal », « La promesse du Roi Sorcier » et enfin « La route du patriarche ». Même si je critique le troisième, il n’y aura pas de spoil honteux sur les deux premiers, pas d’inquiétude.

Couverture

Read more ›

Maitrisé !

Salut à tous,

Quelques petits mots sur moi, allez, faut en profiter de temps en temps… Comme le suggère le titre, je suis maintenant maitrisé, et donc Maitre ès Informatique & Télécommunications. Et ouais, ça claque. Me voila donc sortie de la vie estudiantine, et son cortège de drogue, d’alcool et de filles faciles, pour entrer de plein fouet dans la vie morne et grisonnante du monde du travail.
diplomé

Enfin, pour le moment, je rentre plutôt à pôle emploi, afin de voir si l’état ne pourrait pas subventionner mon oisiveté pendant quelques mois. Enfin bon, voila pour ma vie professionnelle.
feignasse

Voila, ça, c’est mes journées en ce moment… courage à ceux qui bossent ^^


Sinon, mon chat nous a quitté, T_T. Il est parti sur un dernier acte de courage (il a chié dans mon lit…) puis s’est éteint en douceur. Donc va falloir lui trouver un jeune et fringuant remplaçant, qui va probablement pisser dans les coins et faire des conneries. ça c’était pour la vie de famille.

Coté blog, je finis doucement de lire le cycle d’Ender, dont la critique du premier tome se trouve ici. Déjà, je peux vous dire que si les deux premiers tomes sont excellents, les deux derniers sont nettement moins sympa. Après ça, je finis le dernier tome de la trilogie des périls (j’en parle ), et j’attaque le gros morceau, l’épique et volumineuse romance de ténébreuse de Marion Zimmer Bradley. (23 romans quand même). Vous inquiétez pas, je n’attendrai pas d’avoir tout lu pour faire quelques articles. Je prévois par ailleurs de parler de séries télé, puisque j’en suis quelques unes, et je ferai peut être même un passage par la BD, histoire de diversifier un peu.
gestion de projet
Rien à voir avec le sujet, mais la gestion de projet, c’est ça 🙂


Plein de projets, donc, alors continuez à passer ici ^^

L’article de la pub honteuse

L’intro qui tue

Bon, c’est la mode, entre blogueurs on se fait de la pub. Comme ça, je sais que si je vais visiter les blogs des autres tout les jours, y en a un ou deux qui me rendrons la pareille, et moi comme ça j’ai des visites tous les jours et je suis heureux ^^. Une sorte de chaine de l’amitié géante en fait.
Chaine humaine
En plus, j’ai vu que mopra-L ferait un article complet sur les gens qui lui feraient de la pub, ce serait vraiment trop bête de laisser passer l’occasion. Donc, en vertu de la lèche honteuse dont je me dois de faire preuve, je vais faire de la pub. Owi.

Mais tout d’abord, un peu de contexte :

Le Contexte (ou d’où je connais ces gens ?)

Alors, il y a de cela très longtemps, j’avais fait de la pub pour un blog obscur nommé nioutaik. Ceux qui visitent depuis ce moment s’en souviendront peut être, les autres n’étaient surement pas nés.
Or donc, il se trouve qu’un jour le rédacteur/auteur/compositeur de ce blog, CerberusXt de son petit nom, à fait de la pub pour un autre projet auquel il participait : le webzine 42, résultat détonnant de nombreux rédacteurs étonnants. (Dont le Cerb précité, suivez un peu.)
Bannière 42
J’ai donc commencé à lire ce webzine (et vous devriez faire de même). Puis je me suis inscrit sur le forum, afin de discuter (troller et taunter principalement) avec les autres lecteurs et les rédacteurs. Puis je suis allé sur le chan #42 pour ne pas trop flooder le dis forum. Et là, j’ai fait plus ample connaissance avec une brochette de gens divers et variés (qui m’ont probablement évité de m’emmerder pendant mon stage :D). Et parmi ces gens, il y avait des blogueurs. Ou alors ils le sont devenus ^^ (l’organe qui créé la fonction, ou l’inverse, Darwin, tout ça. Renseignez vous que diable !)
D’où, suite à cet enchainement logique, pub, visites, célébrité, coca et bière coulant à flot et autre, retournez voir l’intro si vous ne suivez pas.

La pub ! (ou lèche honteuse)

préambule, et note à mes charmants visiteurs : J’aurai pu classer les blogs par ordre de préférence. Cela aurait inévitablement créé jalousies, guerre, chaos, et fin du monde. Or, j’ai pas envie que le monde finisse avant d’avoir pu jouer à starcraft 2, diablo 3 et guild war 2. Donc, je les classe par ordre alphabétique des pseudo des auteurs. Voila, comme ça, les jaloux auront qu’a changer de nom.
Panthéon
Place à la pub !

  • Caprice : Jeune blog tout récent, Caprice’s Attic de son petit nom, on y retrouve là bas des critiques de livres et de films. Un peu comme ici en fait, mais comme on ne fait pas les même critiques, vous n’avez pas d’excuse pour ne pas y aller !
  • Draxx : Un jour, un disque. Le titre est assez explicite, une critique de disque par jour, avec des semaines à thème et un groupe du week end. Bon, c’est pas encore le sommet de l’éclectisme, mais si vous cherchez quelque chose pour bercer vos oreilles, allez y faire un tour ! Et hésitez pas à poser des questions, j’ai découverts quelques groupe très bien alors que je n’étais pas un fan absolu du style à l’origine 🙂
  • Gameese : Le 4333 (ouais, stun geek. En Belgique en plus). Un peu de musique, un peu de dessin, un peu de l’auteur, un blog dans toute sa splendeur ^^. C’est sympa, et il dessine bien en plus (il écrit pas mal non plus d’ailleurs), donc allez y faire un tour.
  • Letzi : Dessinatrice de renom international (ouais, jusqu’en Allemagne et en Pologne), colorisatrice de talent sur un projet d’envergure, Letzi vous fascinera par ses illustrations maison toujours sympathiques. Et dernièrement, la ligne éditoriale est aussi portée sur la critique, mensuelle en l’occurrence. Et en plus, je suis le fan number Ouane numéro 3. Donc bon, je me dois d’être encore plus melliflu.
  • Lyrya : Bon, pour ceux qui ne connaissent pas Lyrya, c’est une déesse. Donc rien que ça devrait vous obliger à aller sur son blog. Ensuite, je l’ai déjà évoquée dans un de mes article (saura tu retrouver lequel ?). Sur son blog, vous trouverez une bannière sexy, et des articles sympa tout plein… sur plein de trucs. Allez y faire un tour, c’est impératif. (Et puis elle est célèbre quand même…)
  • Mopra-L : Haaa, mopra-L. Animateur de chan devant l’éternel, grand amateur d’un humour subtil et raffiné, son blog est un reflet du bon goût qui l’anime. Il y parle d’animes, de français, de culture générale. Bon, c’est vrai que deathblog, ça fait un peu kikoolol comme nom, mais allez y, ça vaut le coup.
  • POYO : POYO (en majuscule s’il vous plait) m’a fait de la pub, et gentiment en plus, ce serait quand même fort peu urbain de ne pas lui rendre la pareil. Surtout que maintenant, il y a de la BD sur le blog de POYO, avec un poulet. C’est donc indispensable. A vrai dire, je ne le visite que depuis peu et n’ai pas eu le temps d’exhumer les archives, mais rien que pour l’inspecteur croâk, ça mérite le détour.
  • Solyane : Encore une fois une dessinatrice de talent. Vous pourrez voir ses œuvres, et un peu de sa vie aussi sur ce blog. Les dessins sont super sympa, ça vaut le détour.

Bon, voila, pas mal de pub. Maintenant, va falloir que je me lave de cette guimauve, parce que bon, être aussi hypocrite gentil ça fatigue ^^. Peut être qu’en faisant un article sur les skyblogs, ça rééquilibrerait la chose…. je vais plutôt aller lire, ça donnera matière à article :p

La stratégie Ender

Auteur : Orson Scott CARD
type : SF
Année :1985

La série : La stratégie Ender est le premier tome d’un cycle de 4, nommé le Cycle d’Ender (très surprenant, hein ?). Ce cycle suit la vie d’Andrew Wiggin, ainsi que des différents type de rencontre extra terrestre que l’humanité va effectuer, et la façon dont celle ci va réagir. Pour le moment, je n’ai pas encore lu le quatrième tome, et le troisième est en cours, donc cette partie devrait s’étoffer incessamment sous peu ^^.

Couverture

Histoire : Dans un futur indéterminé, la terre à subit les attaques d’une race extraterrestres, les Doryphores, qui ont presque amené l’humanité à son terme. Seule l’intervention d’un stratège de génie a pu sauver la race humaine du deuxième assaut, et afin de survivre, il est impératif qu’un nouveau commandant soit trouvé pour la flotte. C’est dans ce but que tous les enfants portent un moniteur pendant leurs premières années, afin de trouver les plus aptes à devenir les officiers d’élites dont la flotte à besoin pour la guider face aux nuées innombrables des doryphores.
Le jeune Andrew Wiggin est un troisième, cela signifie que ses parents ont dû obtenir une dérogation pour l’avoir, du fait des lois sur le contrôle des naissances en vigueurs. Mais Ender (le surnom que lui a donné sa sœur) est aussi surdoué, et son intelligence va lui ouvrir les portes de l’école de la guerre, où il sera formé pour affronter les Doryphores, diriger les hommes et les vaisseaux spatiaux.
Cette formation sera effectuée au travers de nombreux jeu, mais ceux ci n’ont qu’un seul objectif : trouver les limites des enfants, afin de déterminer s’ils ont le génie nécessaire pour devenir des stratèges et des commandants accomplis. Le processus sera dur et impitoyable.

Commentaire : J’ai lu pour la première fois la stratégie Ender il y a assez longtemps, et je m’étais toujours promis de le relire. C’est maintenant la troisième fois que je le lis, et le charme est toujours là. L’aspect psychologique des enfants, les « jeux » de l’école de guerre, le rythme de l’histoire, les rappels à Valentine et Peter, la sœur et le frère d’Ender, contribuent tous à donner au roman un attrait irrésistible. Je l’ai encore une fois dévoré. C’est clairement un des meilleurs roman de SF qu’il m’ait été donné de lire, même si l’aspect du futur n’est pas forcément un coté prépondérant de l’histoire. On suit un peu la politique terrestre à cette époque, on a quelques aperçus des nouvelles technologies, mais ce n’est qu’un aspect secondaire.
Mais ce qui m’a probablement le plus marqué, et ce à chaque lecture, c’est la fin. Forcément, la première fois, on est surpris. Mais à chaque nouvelle lecture, on ne peut s’empêcher de reprendre cette fin dans les dents, et même si on s’y attend, on est pris dedans comme à la première fois.
Au niveau de l’aspect psychologique des enfants, c’est particulièrement bien fait, même si c’est un peu perturbant, puisque finalement, c’est une communauté de génies qui ont entre 6 et 12 ans qu’on suit, et on ne peut s’empêcher de les considérer comme des adultes au vu des responsabilités et des décisions qu’ils ont à prendre. On se prend comme eux au jeu des batailles, aux compétitions incessantes, et on ne peut que compatir à la solitude d’Ender. la menace des Doryphores est à la fois omniprésente et évanescente, transparaissant en filigrane dans les craintes et les discussions des quelques adultes présent. Le climat n’est parfois pas sans rappeler « sa majesté des mouches » (Willian Golding), mais dans un tout autre registre.
C’est clairement un livre que je recommande à tout le monde, et pour ceux qui ne veulent pas s’engager dans un énième cycle, ce tome se suffit à lui même, et l’épilogue est fort bienvenu après la claque des derniers chapitres. Il est à noter que le premier et le second tome ont tous les deux reçut aussi bien le prix Hugo que le prix nébula, chose exceptionnelle.

La 2ème merveille du monde

D’après l’ami wikipédia, les merveilles du monde (au nombre de 7, je le rappelle) sont « les œuvres architecturales et artistiques les plus extraordinaires du monde antique. Elles correspondent toutes à des réalisations qui excèdent largement les proportions communes. »

Voici la liste des 7 merveilles officielles :
oui, je sais, les illustrations sont petites. Si vous en voulez des plus belles, go google image !

Pyramide de Khéops

  • la pyramide de Khéops de Memphis (Gizeh ou Gizâ), en Égypte
    Jardins suspendus de Babylone
  • les jardins suspendus de Babylone, en Mésopotamie (Irak actuel)
    Artémision
  • le temple d’Artémis à Éphèse, appelé aussi l’Artémision, en Ionie, Asie Mineure (Turquie actuelle)
    Statue de Zeus
  • la statue de Zeus en majesté dans son temple d’ Olympie, en Élide (Grèce actuelle)
    Tombeau de Mausole
  • le tombeau de Mausole, dit le Mausolée, à Halicarnasse, en Carie, Asie Mineure (Turquie actuelle)
    Colosse de Rhodes
  • la statue de bronze d’Hélios, dite le Colosse de Rhodes en Grèce
    Phare d'Alexandrie
  • la tour-fanal de Pharos, dite le Phare d’Alexandrie en Égypte

Bon, c’est beau, c’est grand, c’est bien.Sauf que les personnes avisées auront noté un petit détail troublant. De toutes ces merveilles, bien peu sont encore visible. C’est dommage, mais bon, ça finit bien par s’user. A la rigueur, on peut l’excuser. Par contre, la deuxième merveille, les jardins suspendus de Babylone, n’a jamais eu son existence prouvée. En gros, personne n’est capable de dire si ces jardins ont existé, ou si c’est un péon babylonien qui à un peu exagéré la taille de son carré de pelouse. C’est inacceptable. Honnêtement, comment peut on laisser une rumeur dans cette liste prestigieuse ? Alors, dans mon infinie mansuétude, je me suis dis que j’allais proposer une nouvelle merveille pour la liste, afin d’avoir une 2ème merveille bien réelle.

Read more ›

Raccourcis & Liens

Recherche

Dernier posts