Les essentiels

Pages

Categories

  • Les dates qui servent à rien


    23 décembre
    1909 Albert Ier devient roi des Belges
    25 novembre
    1970 Mishima se suicide
    17 novembre
    1869 Ouverture du canal de Suez
    4 novembre
    1870 Début du siège de Belfort
    18 octobre
    614 Édit de Clotaire II sur l’administration publique
    22 septembre
    1998 : Publication du Sommeil du monstre d'Enki Bilal.
    14 septembre
    1180 : Bataille d'Ishibashiyama au Japon.
    9 septembre
    1991 : Indépendance du Tadjikistan
    3 septembre
    2009 Ouverture de l'antre nouvelle version \o/
    19 aout
    1942 Tentative de débarquement des Canadiens à Dieppe
    14 aout
    1971 indépendance du Bahreïn.
    22 juillet
    1946 Fondation de l'OMS
    21 juillet
    -356 Incendie du temple d'Artémis
    2 juillet
    1816 naufrage de "la méduse"
    1er juillet
    -53 Auguste tribun a vie
    26 juin
    1918 la grosse bertha bombarde paris
    25 juin
    1967 les beatles : "All you need is love"
    24 juin
    1901 Picasso expose
    20 juin
    450 Attila vaincu en gaule
    19 juin
    1986 Mort de Coluche
    18 juin
    1948 Colombia sort le 33 tours
    17 juin
    1953 insurrection ouvrière a Berlin Est
    16 juin
    1963 La premiere femme dans l'espace
    15 juin
    1844 goodyear met au point le caoutchouc
    14 juin
    1951 UNIVAC le premier ordinateur commercialisé
    13 juin
    1983 pioneer 10 sort du système solaire
    12 Juin
    1963 Sortie de "Cléopatre"
    11 juin
    1644 Toricelli invente le baromètre
    10 juin
    1190 Barberousse meurt noyé
    19 mars
    2007 5ème éclipse solaire partielle du XXIème siècle
    4 mars
    1963 Appendicectomie le Liz Taylor
    3 février
    474 Début du règne de Léon II Le jeune
    1er février
    1954 Appel de l'abbé Pierre

La route du patriarche

Auteur : Robert Anthony SALVATORE
type : H&F
Année :2006 (Version française en 2009)

Contexte : Avant de parler du roman proprement dit, un peu de discussion sur d’où il vient et autre. Certains d’entre vous connaissent peut être le Jeu de Rôle, et même parmi ceux qui ne connaissent pas, je pense que le nom de « Donjons et Dragons » ne vous est pas inconnu. Historiquement premier jeu de rôle (ouais, ceci pourrait être considéré comme un troll), créé par l’ineffable Gary Gigax, ce n’est à la base qu’un ensemble de règles, sur lesquelles plusieurs univers viennent se greffer. Quelques uns parmi les plus connus sont les « Royaumes Oubliés », « Lancedragon », « GreyHawk », j’en passe et des meilleurs. Les plus geeks auront peut être notés les « Royaumes Oubliés », puisque c’est dans cet univers que se déroulent les jeux Baldur’s Gate, Icewind Dale, Neverwinter Nights… Et accessoirement ce roman.
R.A. Salvatore a écrit de très nombreux livres sur l’univers des « Royaumes Oubliés », et certains de ses personnages sont entrés dans le folklore. Le plus connus est probablement Drizzt Do Urden l’elfe noir, dont l’histoire est contée dans la trilogie de l’elfe noir, qui date de 1990. Et c’est à l’occasion de la sortie de la 4ème édition de Donjons et dragons que Wizard of the coast a décidé de rééditer tous les romans d’univers. C’est donc le bon moment pour s’y remettre, ils sentent le neuf, et ont en plus bénéficié d’une nouvelle traduction. Par ailleurs, certains n’avaient jamais été traduits en français, c’est maintenant chose faite.

La série : Dans le cadre de la trilogie du val de bise, les héros chers à l’auteur ont été confrontés à un assassin, Artémis Entreri. L’auteur part ici sur une trilogie un peu à part des aventures habituelles, où l’on va suivre les aventures des deux anti-héros Artémis l’assassin et Jarlaxle l’elfe noir. D’ailleurs, les joueurs de Baldur’s Gate 2 se rappelleront peut être que l’on croise Jarlaxle dans la ville des elfes noirs.
Cette trilogie, « Mercenaire », se compose de « Serviteur du Cristal », « La promesse du Roi Sorcier » et enfin « La route du patriarche ». Même si je critique le troisième, il n’y aura pas de spoil honteux sur les deux premiers, pas d’inquiétude.

Couverture


Histoire : Après leurs déboires dans le désert du calimsham, et leur montée en Vaasie, les deux anti-héros sont une fois de plus entrainés dans les plans de conquête du pouvoirs de Jarlaxle. Mais Artémis commence à ne plus supporter toutes ces manigances. Par ailleurs, leur renommée va leur jouer des tours, puisque leurs amis comme leur ennemis commencent à se demander ce que font ces deux étranges personnages dans ces terres d’aventures. Vont-ils devoir encore une fois abandonner tout ce qu’ils ont construits en ces terres, où l’elfe noir rusé a-t-il encore un de ses plans tordus dont il à le secret dans la manche ? Bien des combats épiques les attendent, contre paladins, dragons et demi orques. Nul doute que leur amitié toute relative sera durement mis à l’épreuve par les manigances de chacun.

Commentaire : Comme tous les romans de cet auteur, celui ci se lit bien. L’écriture est fluide, on s’y retrouve assez facilement, et ceux qui connaissent les royaumes oubliés retrouveront avec plaisir les paysages de Faerune. Les autres pourront découvrir un monde très fouillé, remplis de toutes les créatures habituelles et bien d’autres encore, de nombreux royaumes et héros. Cet univers bénéficie de nombreuses années de maturation et est à mon sens un des plus fournis des univers D&D. Après, pour ce qui est du scénario en lui même, il est plein de rebondissement, et même si on s’appesantit un peu trop longuement à mon gout sur les états d’âme d’entreri, ça passe quand même bien.
Mais bon, dans l’ensemble, il est juste bien. Ce roman n’a rien d’un chef d’œuvre, et la trilogie est bien moins prenante que la trilogie de l’elfe noir par exemple. Même si on a envie de lire la suite une fois le premier tome découvert, et qu’on est pas déçu, on est très loin des sagas épiques comme la belgariade, ou la ballade des dragons de pern. Une trilogie à réserver à ceux qui aiment particulièrement les royaumes oubliés, ou si vous n’avez pas d’autres livres sous la main.

Comment Pages

There are 2 Comments to "La route du patriarche"

  • gameese dit :

    Je ne savais pas qu’il y avait sujet à polémiquer sur le fait que D&D soit ou non le premier Jeu de Rôle. Tu viens de m’apprendre quelque chose ^^
    En tout cas, je ne vois aucun troll là dedans 😀

    Ca me rappelle d’ailleurs que le jour de sa mort, j’ai croisé de fabuleux messages sur moult forums dont un posteur qui appelait les foules à faire 1D10 minutes de silence en son hommage (oui oui, parfaitement je l’ai fait!!! ) 🙂

  • Kelein dit :

    Bah, c’est pour les très très puristes qui signalent que divers jeu de rôles ont été inventés avant… Mais bon, D&D a eu une telle renommée que c’est définitivement celui qui doit être cité comme précurseur.

Write a Comment

XHTML: You can use these tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Raccourcis & Liens

Recherche

Dernier posts

hello